Dessin

Le dessin d’art utilise toutes les techniques graphiques possibles dans une démarche et une intention artistiques.

Lire la suite...

Dessin au crayon :
Le crayon est l’outil de dessin le plus simple, tout en offrant une gamme de possibilités très étendue, selon le type de mine, son affûtage, le grain du papier et les techniques possibles, du contour simple aux nuances de dégradés obtenues par des hachures, frottages, estompages. Il peut être facilement effacé à la gomme. Un dessin au crayon (ou crayonné) est presque toujours à la base d’un dessin réalisé ensuite avec des moyens différents, comme l’encre avec une plume ou un pinceau : une fois l’encrage sec, le dessin préliminaire au crayon peut être effacé.

Dessin au fusain :
Plus que le crayon, la pierre noire, la sanguine, le fusain se prête aux aplats et au rendu du modelé. Il a l’inconvénient d’être très fragile, à moins d’être fixé par une laque appliquée généralement avec un pulvérisateur.

Dessin à la plume :
La plume est un instrument de dessin autant que d’écriture au moins depuis la Renaissance. Elle sert autant pour le croquis de terrain, pour lequel elle a l’avantage de produire un dessin rapide et contrasté, solide dès que l’encre a séché, que pour les projets élaborés, dans lesquels les hachures indiquent les valeurs. Elle produit un trait fin ou gras selon la pression exercée.
La plume a été l’instrument principal de l’encrage en bande dessinée jusque dans les années 1970.

Dessin au pinceau :
Le pinceau est l’outil de base du dessin en Extrême-Orient, mais il est largement utilisé également en Occident. Sa souplesse permet au dessinateur d’effectuer des déliés très fins et des aplats impossibles à reproduire avec d’autres techniques comme la plume.
Le pinceau est souvent l’outil de prédilection pour l’encrage en bande dessinée. Il est très utilisé par des artistes de styles très différents, comme André Franquin, connu pour son trait expressif et nerveux, ou Milton Caniff qui jouait sur les contrastes du noir et du blanc.

Dessin au stylo à bille :
Souvent pratiqué au début par les plus jeunes sur les marges des cahiers scolaires, le dessin au stylo à bille peut être un véritable art. De la simple esquisse pour capturer un mouvement jusqu’à l’illustration précise et au dessin d’architecture, le stylo à bille, au même titre que les outils traditionnels, s’adapte à tous les genres.

Dessin aux feutres :
Les stylos-feutres, marqueurs ou markers, sont déclinés dans de très larges gammes de couleurs et d’épaisseurs de trait. Des gammes professionnelles permettent de créer ses propres nuances à partir d’encres liquides et de solvants divers. Ils ont trouvé une application spécifique dans le layout ou rough utilisé en publicité pour réaliser des simulations de photographies à réaliser ultérieurement. On utilise un papier spécial, sans grain et semi-transparent, qui ne diffuse pas les solvants et permet de travailler par transparence. Les spécialistes ou « roughmen » peuvent atteindre des résultats de qualité picturale.

Source : Extrait d’articles Wikipedia.

Replier

Dessins de la galerie

Rechercher dans la galerie

Rechercher
Generic filters
Filter by Custom Post Type
Filter by Catégories du produit
Gravure
Peinture
Sculpture
Art Digital

Paiement Sécurisé

Garanties

Retour Gratuit (14 jours dans l'UE)

dapibus in ante. efficitur. mattis vulputate, et, amet, lectus velit, risus

Pin It on Pinterest